ABBAYE DE VALMAGNE

Le vignoble de l’Abbaye de Valmagne date de 1139.

Lorsque les moines cisterciens cherchaient un emplacement pour installer une nouvelle abbaye, ils se reposaient sur trois critères : accès à l’eau, calme absolu et grand terroir.

Leur connaissance de la terre avait fait ses preuves en Bourgogne : Chambolle-Musigny, Clos Vougeot, Romanée-Conti sont issus du travail et du talent des moines au 12ème siècle.

C’est donc avec patience et connaissance que le lieu dit de la Tourtourière, entre fraîcheur de la mer et calme de la Garrigues, accueillerait l’abbaye de Valmagne et son vignoble mythique.

La culture de la vigne est l’une des principales activités des moines et ils choisissent avec précaution chaque parcelle en profitant de la diversité des terroirs qu’offre Valmagne.

Le vin se développe et les nombreux hôtes de luxe qui sont de passage reconnaissent les vins de l’Abbaye comme les plus grands de la région.

La révolution voit les moines fuir et le nouvel acquéreur transforme l’église en chai de vinification en y installant ces fameux foudres en chênes de Russie pouvant loger jusqu’à 435 hectolitres.

Le domaine viticole de l’Abbaye représente une centaine d’hectares et le vin occupe toujours une place prépondérante dans les activités du domaine.

En 1838, notre ancêtre le Comte de Turenne, achète l’Abbaye et continue le travail de ses prédécesseurs tout comme nous continuons le sien.

Aujourd’hui le vignoble représente 35 hectares conduits en agriculture biologique, avec des inspirations bio-dynamiques depuis 1999.

Grâce à la diversité des terroirs présents aux alentours de l’Abbaye, nous produisons du vin de pays, du Languedoc et du Languedoc Grés de Montpellier.

ABBAYE DE VALMAGNE

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche